capture-2016-10-09-a-02-14-57

Non, l’Europe ne va pas connaître l’hiver le plus froid depuis 100 ans !

Chaque année, des sites internet tentent de surfer sur le buzz en annonçant un hiver particulièrement froid. Ça n’a cette fois-ci encore pas loupé puisqu’un article vieux de plusieurs années s’est une nouvelle fois répandu comme une trainée de poudre. Si chez SciencePost, nous n’avons pas trop l’habitude de décortiquer les théories fumeuses qui pullulent sur le web, entendre des proches ressortir cette intox m’a donné envie de mettre les choses au clair. 

Avant toute chose, il faut savoir que les prévisions météo saisonnières n’en sont qu’à leurs balbutiements. Basées sur l’étude de modèles numériques, le cycle solaire ou encore l’oscillation nord-atlantique, elles donnent une tendance grossière du temps à venir dans les 3 à 6 prochains mois et se révèlent plutôt médiocres. D’ailleurs, les quelques sites (dont Météo France) qui proposent ce type de prévision parlent bien de tendances expérimentales dont la fiabilité dépasse rarement les 50%.

À titre d’exemple, Météo France ne privilégiait pour la France aucun scénario dans son dernier bulletin du 28 septembre. En revanche, le site Météolaflèche prévoyait une première moitié d’octobre placée sous le signe de la douceur et d’un courant perturbé de sud-ouest. Et pourtant, c’est un courant de nord-est bien frais et sec qui s’est installé et devrait encore persister plusieurs jours sur l’Europe. Preuve que même des prévisions réalisées une dizaine de jours plus tôt peuvent s’avérer complètement erronées, ce n’est pas vraiment une flèche pour le coup !

Pour en revenir à notre intox, la fausse information semble cette année s’être propagée depuis un site d’astuces, des milliers d’internautes relayant par la suite l’article sur les réseaux sociaux. Inutile de donner l’adresse de ce site, ce serait leur faire une publicité qu’ils ne méritent pas, mais voici un aperçu de l’article en question :

capture-2016-10-09-a-02-13-29

Un article qui mêle de nombreuses imprécisions au catastrophisme. Surtout, il s’agit d’un article déjà diffusé en 2013, 2014 et 2015. Oui oui, exactement le même ! Autant dire qu’on nous prend pour des c*!§. En 2013 donc, l’article avait été publié par Sputnik News, une agence de presse russe dont le sérieux de certains contenus laisse parfois à désirer. L’un des météorologues cités déclare même à Buzzfeed n’avoir jamais donné d’interview au média russe.

« Il y a quelques années dans un article, des météorologues russes avaient affirmé que l’on vivrait l’hiver le plus froid depuis 100 ans, j’ai été cité dans cet article alors que je n’avais pas été interviewé », explique-t-il. « Dans cet article, je parle de tendances climatiques, je n’ai fait aucune prévision. J’avais dit que l’hiver pouvait être plus froid que la normale et on a repris mes propos dans un article en annonçant l’hiver le plus froid depuis un siècle. Mais l’hiver peut-être plus chaud ou plus froid, rien n’est figé. Personne ne peut prédire que tel ou tel hiver sera le plus froid depuis 100 ans, c’est impossible. (…) Mais tout à coup je suis devenu pour des médias le spécialiste qui dit que l’on va vivre l’hiver le plus froid depuis un siècle. Et c’est comme ça tous les ans  ». Au final, l’hiver 2013/2014 fut l’un des trois plus chauds en France depuis 1900, avec une température moyenne supérieure de 1,8°c à la normale.

Vous l’aurez compris, la prochaine fois qu’on vous parlera de prévisions saisonnières, il vaudra mieux ne pas les prendre au sérieux.