Capture d’écran 2016-05-28 à 19.42.58

La foudre, un réel danger souvent sous estimé… Voici les 9 règles de prudence à suivre

Après les deux drames survenus cet après-midi à Paris dans un parc, et un peu plus tard en début de soirée sur un terrain de football en Allemagne, l’occasion de rappeler les règles de prudence pour éviter la foudre, et ses conséquences parfois tragiques…

La liste des précautions à prendre est longue, car l’électricité peut-être transmise au corps par différents moyens: par foudroiement direct, par contact avec un conducteur électrique lui-même foudroyé, par un éclair latéral résultant de la proximité avec un élément touché ou même simplement en marchant près de l’impact.

Lors d’un orage même à priori peu violent, le risque de foudroiement est bien réel et peut vous surprendre. Le premier réflexe est déjà de prévoir vos sorties en extérieurs en vous informant du temps et des éventuels niveaux de danger émis par les services météorologiques.

Si vous ne pouvez pas vous mettre à l’abri, ne serait-ce même dans une voiture qui fait office de protection dite de *Faradet* avec ses pneus, essayez de respecter ces différents comportements :

  • Si vous êtes en extérieur et que vous n’avez nulle part où vous abriter, se mettre accroupi, tête entre les jambes
  • Sortir de l’eau, des piscines, des jacuzzis et s’éloigner des plans d’eau.
  • S’abriter dans un bâtiment clos, fenêtres fermées
  • Ne pas courir ou être proche d’un groupe de personnes
  • En mer ou en montagne, se débarrasser au plus vite de tout objet métallique
  • Retirer les bijoux métalliques
  • Ne pas utiliser un téléphone, même portable
  • Ne pas continuer à faire du vélo, du cheval ou toute autre activité extérieure.
  • D’une manière générale s’éloigner de tout ce qui pointe vers le ciel (arbres, lignes à haute tension…)

Phénomène souvent fascinant plutôt qu’effrayant, la foudre n’en demeure pas moins un danger. Chaque année en France, elle touche de 200 à 300 personnes et en tue entre 10 et 30, soit presque autant que les avalanches.

Les mois de vacances d’été sont les plus orageux de l’année et ceux durant lesquels les gens profitent le plus des activités de plein air. C’est donc pendant cette période que l’on dénombre le plus d’accidents.